Valensole

La Provence sur un plateau

29°
ciel dégagé
44%
3 km/h

Projets de la Ville

Les travaux du Cours Saint-Louis

Le projet de rénovation du bâtiment du Pré de Foire

Notre projet de réhabilitation de l’immeuble, abritant les services de la poste, de la caisse d’épargne, de la Direction Départementale des Territoires (DDT), de la Maison France Services (MFS) ainsi que deux logements communaux, était en stand-by depuis quelques mois en raison de la fermeture du cabinet d’architecture en charge de ce dossier.

Nous avons récemment relancé un appel d’offres pour une mission de maitrise d’œuvre afin de pouvoir finaliser les études, lancer la consultation relative aux travaux et suivre le chantier.

Le programme de travaux comprend notamment la réfection totale de la toiture, des façades, la création d’un balcon, des travaux conséquents en matière d’isolation, la mise en place d’un nouveau système de chauffage, la réhabilitation totale des deux logements communaux etc…

A ce jour, nous avons pu obtenir des subventions de l’Etat au titre de la DETR et du dispositif PALULOS. Nous espérons que la Région pourra également nous aider à financer cette réhabilitation d’envergure.

Le futur Centre d’Incendie et de Secours (CIS), un projet qui avance…

La phase d’études du projet de construction du nouveau CIS est enfin terminée. La demande de Permis de construire a été déposée, la consultation relative aux marchés de travaux a été lancée. Si tout se déroule comme prévu, nous devrions pouvoir poser la première pierre à l’automne. Le bâtiment doit être
réceptionné courant 2024.

Il est important de rappeler que ce projet d’envergure est cofinancé par l’Etat, le département 04 et la commune.

Les installations sportives

Lancée en 2022, une réflexion globale sur nos installations sportives a amené l’équipe municipale à s’attacher les services d’une entreprise spécialisée dans l’assistance à maîtrise d’ouvrage des collectivités pour mener à bien tout type de projets de création ou de modification d’espaces publics bâtis et plus spécifiquement de loisirs.

En partenariat avec cette entreprise du bassin manosquin, plusieurs sujets ont été menés de concert pendant les 6 derniers mois, et voici ce qu’il en est pour chacun :

Plateau d’évolution sportive au groupe scolaire

Suite à l’élaboration d’un cahier des charges avec les enseignants du groupe scolaire menée en 2022, le mercredi 1er mars s’est tenue une réunion de présentation de deux projets distincts, en présence de l’équipe pédagogique, de l’association des parents d’élèves et de nombreux élus.

Celui qui a été retenu se présente sous la forme d’un terrain multisport de 450 m² (2 terrains de basket en travers, un terrain de handball dans la longueur, modulable pour le volley-ball, le badminton, le tennis, etc.), juxtaposé à une piste de sprint et à des zones de sauts. Des coffres de rangement à proximité immédiate du terrain viendront compléter l’équipement.

Suite aux différentes remarques et demandes complémentaires faites ce jour là, une présentation plus aboutie a été entérinée le 14 mars dernier lors du conseil d’école. En tenant compte de toutes les contraintes liées aux marchés publics et aux différentes périodes scolaires, nous espérons pouvoir mettre cette installation en service courant 2024.

Club house du club de tennis

Pour contribuer à son attractivité et son développement, notre club de tennis était dans l’attente de la création d’un espace dédié à l’accueil des adhérents du club mais aussi des visiteurs extérieurs.

Notre prestataire extérieur a donc travaillé à l’édification de deux scénarii différents de club house qui ont été présentés aux principaux intéressés, à savoir une délégation des membres du bureau du tennis club le 24 mars dernier.

A la fin de cette réunion, l’objectif ayant été clairement rempli par une des deux propositions soumises, notre prestataire a affiné le projet pour aboutir à une configuration précise : un local de 73 m² composé d’une salle commune avec coin cuisine / bar, d’un bureau, de deux vestiaires et sanitaires femmes / hommes et d’un local de rangement.

L’aménagement extérieur sera composé d’une terrasse en proximité immédiate du cours n°1. Evidemment, l’ensemble du site sera accessible aux personnes à mobilité réduite. En tenant compte de toutes les contraintes liées aux marchés publics, du calendrier de différents projets lancés sur la commune et de financements externes que nous trouverons, nous espérons pouvoir démarrer les travaux courant 2024.

La piscine municipale

Pour rappel comme annoncé lors du dernier bulletin municipal, la dernière réflexion qui devait être menée concernait « la refonte des installations du groupe sportif autour de la piscine municipale », intégrant :

      • la mise en place d’une nouvelle entrée et de nouveaux vestiaires pour cette piscine ;

      • la mise en place d’une accessibilité à tous (PMR) à la piscine ;

      • le déménagement du terrain de basket-ball et, le cas échéant, sa reconfiguration en halle sportive polyvalente (volley, handball, badminton, futsall, etc.).

    Or, en marge du conseil municipal du 8 février dernier Monsieur le Maire a annoncé à l’ensemble des élus de la commune qu’en raison de résultats d’études pessimistes faites par un bureau d’études béton sur la ceinture périphérique supérieure du grand bassin de la piscine municipale, cette dernière resterait fermée en 2023.

    Après ce constat, il a donc été décidé d’intégrer la piscine en elle-même à la réflexion, et le projet qui devait initialement s’articuler autour de l’accessibilité de notre piscine municipale devient, par la force des choses, un projet global de refonte de notre piscine municipale. Pour ce faire, le prestataire engagé pour nous accompagner dans le cadre de nos différentes réflexions depuis la fin 2022 nous a proposé de complémenter notre partenariat avec une compétence supplémentaire par le biais d’un architecte spécialisé dans ce type de construction.

    Dès lors, cet avenant à la mission initiale, validé par la municipalité, les visites sur site se sont succédé avec différents spécialistes afin d’appréhender la problématique d’une manière globale. Dans la continuité de ces visites et différents rendez-vous, la suite des opérations s’établira de la manière suivante :

    Pendant l’été, un bureau d’étude spécialisé dans le diagnostic structurel du béton se rendra sur site pour effectuer divers prélèvements, sondages, « ferro-scans »,… sur l’ensemble de la structure de la piscine. De ces résultats d’analyse découleront un bilan structurel et des préconisations techniques précises de sauvegarde, de réparation et/ou de reconstruction sur la structure de la piscine que nous espérons pouvoir avoir courant septembre.

    Forts des informations et préconisations transmises par cette étude et si la « réparabilité » de notre piscine se confirme, notre assistant à maîtrise d’ouvrage aidé par l’architecte « piscine » travailleront sur deux à trois projets différents de restructuration de notre piscine municipale :

    1. Réparation à l’identique et reconstruction des vestiaires et entrée dans un second temps ;
    2. Réparation à l’identique couplée à une restructuration des vestiaires et de l’entrée ;
    3. Projet global de modernisation de l’entrée, des vestiaires et des bassins.


    L’ensemble des élus sera alors amené à se positionner sur un des projets proposés, évidemment dans la prise en compte de tous les types de contraintes qui en découlent : urbanistiques, délais engendrés, budget requis…

    A la fin de cette phase de diagnostics et d’études pré-opérationnelles, la municipalité reviendra vers les Valensolais pour les tenir informés de la situation, vraisemblablement courant automne. Au-delà de toute polémique, croyez en la détermination de l’ensemble de la majorité municipale à rouvrir au plus vite et dans les meilleures conditions la piscine municipale.

    Bien entendu, le plan de charge de nos équipes se voit impacté par ce dossier qui devient prioritaire. Cela n’implique pas l’annulation du projet de la halle sportive, mais tout un chacun comprendra que dans de telles circonstances il puisse y avoir des incidences dans l’ordre des priorités.

    La restauration du pigeonnier de l’Ubac de Saint-Pierre

    Sur le territoire communal nous avons la chance de posséder de nombreux édifices (cabanons, pigeonniers,   oratoires…), héritages du passé agricole valensolais et de son art de vivre. La commune, propriétaire du pigeonnier de l’Ubac Saint Pierre, a souhaité mettre en valeur ce patrimoine du début du XXème siècle.

    Bâti en galets « ronds », le matériau de prédilection du plateau, ce pigeonnier se distingue par une architecture citadine typique des années 30 avec une toiture en tuiles plates mécaniques ou tuiles marseillaises, soulignée par des bandeaux en zinc, de fausses chaines d’angles en badigeon. Si le rez-de-chaussée a servi de remise, le premier faisait office d’habitation temporaire où on retrouve un décor soigné : présence d’un potager (plan de travail) pour cuisiner, un sol couvert de carreaux de ciment, une cheminée, un balcon tourné vers le village. Les combles accueillent le pigeonnier reconnaissable par sa grille d’envol et ses boulins. Si les pigeons n’occupent plus cet espace, ils ont été remplacés par « le petit rhinolophe », une espèce protégée de chauve-souris emblématique du plateau de Valensole.

    Au-delà des travaux de restauration, la commune souhaite animer ce lieu en mettant en valeur les patrimoines, les paysages et la biodiversité observables depuis ce bâtiment. Les acteurs locaux seront appelés à faire vivre ce lieu.

    Le projet est soutenu techniquement par le Parc Naturel Régional du Verdon afin de garantir une restauration exemplaire.

    Côté financements, la commune, lauréate de l’appel à projet « Patrimoine rural non protégé », bénéficie d’une aide financière de la Région Sud à hauteur de 50% pour un coût total de travaux de plus de 80 000 € HT.

    L’Etat, au travers de la Direction des affaires culturelles, sera également partenaire.

    La commune souhaite également offrir la possibilité aux Valensolais attachés à leur patrimoine de pouvoir contribuer à cette réalisation. En partenariat avec la Fondation du Patrimoine, nous lançons une souscription permettant de faire un don défiscalisable.

    L’objectif de la collecte est de 5 000 euros. Ce montant permettra de conforter le plan de financement des travaux de restauration et d’envisager un nouveau projet de valorisation des abords du pigeonnier.

    Afin de respecter la période de reproduction des chauves-souris, les travaux se dérouleront entre la fin de l’hiver et le début du printemps 2023.

    Partagez cette page

    Facebook
    Email

    EN 1 CLIC